étoiledefée

Claire et douce comme la poésie.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Roulante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
doC-annibaL



Messages : 528
Date d'inscription : 17/04/2008
Age : 25

MessageSujet: Roulante   Ven 24 Avr - 2:58

Roulante

C’n’est pas ta minijupe ni l’échancrure d’ton corsage
Qui font de toi un’salope qu’on prend et qu’on jette
Au fond d’une cave, tétanisée, droit de cuissage
Quand des mecs sans foi s’tranforment en bêtes
Où des bêtes sans loi s’prennent pour des hommes
Tu vomis la terre entière dans l’ombre, sœurette
Personne pour en parler ou tout comme
Tu traines, meurtrie, ta mort comme une ombre
Les tripes en feu, l’âme toute souillée
D’ta vie, tu t’assois mortifiée sur ses décombres
Hurlant dans ton silence des plaintes bafouillées
Tu croises chaque jour ces salops qui rigolent
Baissant les yeux, tremblante de honte
Ces regards méprisants qui à nouveau t’violent
Ton envie d’en finir avec ces chairs monte
La lame t’fait du bien, coule ton sang dans l’évier
Ta tête se vide, plus d’pensées et de cris
Un’estafilade profonde, mourir pour oublier
Un geste sans retour pour quitter cett’vie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pavot rouge



Messages : 2569
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: Roulante   Ven 24 Avr - 4:52

Il va falloir un jour démolir toutes ces cages pour réinstaurer une dignité collective.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kaaly01



Messages : 302
Date d'inscription : 04/02/2009
Age : 37
Localisation : "Sur la vague du plaisir"

MessageSujet: Re: Roulante   Ven 24 Avr - 7:53

Un poème très cruel, mais qui correspond parfois à la dure réalité...
Je suis d'accord avec le comm' de Pavot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonyves



Messages : 1597
Date d'inscription : 16/06/2008
Age : 60
Localisation : Calvados Normandie

MessageSujet: Re: Roulante   Ven 24 Avr - 18:28

Quel cri . merci doc pour toutes ces innocences souillées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeannette insurgé



Messages : 653
Date d'inscription : 26/05/2008
Age : 72

MessageSujet: Re: Roulante   Ven 24 Avr - 20:17

ton poème a réveillé un echo en moi....

permet que je te réponde par un texte.... vécu par moi....



IMAGINEZ

Elle a quinze ans et demi. Elle rentre de son travail.
Il est tard. Le magasin a fermé à 19 h 30 et elle a encore une heure environ de métro pour arriver chez elle.
« Il » est là ! Sa mère a ramené un bipède. Muscles et sourire, rien d’autre à déclarer. Si ! Un penchant pour l’alcool et bête, mais bête !
Il reste un peu de vin dans une bouteille et ça l’agace. Elle n’aime pas ça mais elle dit :
- « Je vais boire un vin chaud ! ».
Elle verse le vin dans une casserole et la pose sur le gaz.
Colère du bipède, bête mais costaud ! De ses mains il tord les bords de la casserole. Ne voulant pas caler elle balance le vin sur le mur en lui disant :
- « Tu n’as qu’à lécher ! »
Fureur du bipède qui veut frapper.
Mme mère se réveille, prend un cache-pot et assomme le bipède … Charmante soirée !
Elle toise sa mère et lui dit :
- « Demain j’irai travailler mais je ne rentrerai que quand il sera parti ! »
Le lendemain un problème se pose. Le bipède est encore là. Comme jamais elle ne revient sur ce qu’elle a dit, elle ne sait comment faire … Où aller.
Une collègue de travail lui offre la possibilité de dormir chez elle.
- « Mon père travaille de nuit ! » (chic !)
Le soir après dîner la collègue propose :
- « Viens, on va au ciné ! »
Après le ciné, on rentre. Par une petite rue noire qu’elle ne connaît pas, elle suit la collègue et là, tout bascule. A côté d’une voiture, quatre gars attendent. Elle n’a pas pu faire grand-chose. La « collègue» avait disparu (les tournantes existaient déjà, simplement on n’en parlait pas.)
Devant sa volonté farouche, un des gars s’est mis à l’écart mais sans faire preuve de beaucoup de courage pour aller au bout de ses opinions et la défendre !
C’est lui ensuite qui l’a raccompagnée. A part l’adresse, ils n’ont pas échangé un mot.
Elle n’en a jamais parlé à personne.
Le lendemain elle est allée chercher ses affaires qu’elle avait laissées chez sa collègue. Pas de mots, juste des regards !
Et puis dehors, elle les a vus tous les quatre. Elle s’est dirigée courageusement vers eux, les a fixés, leur a craché à la figure en plein jour. Ils n’ont rien dit. Elle aurait pu appeler à l’aide mais c’est eux qui avaient peur.
Pour le viol elle ne dirait jamais rien. Elle était salie et la honte était pour elle.
En leur crachant à la figure elle ne s’était pas sentie plus propre, non, mais elle avait vaincu sa propre peur !
Jamais plus un homme ne lui manquerait de respect. Elle le savait maintenant. Elle n’aurait plus peur de quoi que ce soit !

Ce qu’elle ne savait pas à l’époque, c’est que l’on venait, à jamais, de lui voler sa vie de femme.
Pendant un an, elle a réfléchi. Puis elle a décidé de mourir. Mais ce furent trois jours de coma et un retour vers la « case départ ».
Depuis, elle a cessé de vivre mais elle existe, elle respire et … elle assume !

jeannette insurgé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonyves



Messages : 1597
Date d'inscription : 16/06/2008
Age : 60
Localisation : Calvados Normandie

MessageSujet: Re: Roulante   Ven 24 Avr - 22:35

C'est a cause de telles bassesse, oui car le viol est un acte bas, méprisable et vil , c'est à cause de tels actes disais-je que j'ai la dent si dur avec mes homologues masculins car leurs actes honteux salissent tous les hommes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilo



Messages : 2152
Date d'inscription : 06/04/2008
Age : 23
Localisation : Dans un temps qui témoigne des temps mais qui n'en parle pas.

MessageSujet: Re: Roulante   Sam 25 Avr - 4:45

Je lis et je pleure jeannette.
amour amour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stress 55



Messages : 272
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Roulante   Dim 26 Avr - 10:09

C'est à pleurer sur les humains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adn



Messages : 196
Date d'inscription : 01/06/2008
Age : 78
Localisation : Maroc

MessageSujet: Re: Roulante   Lun 27 Avr - 13:36

Doc, Tu rends très bien je pense la détresse de la pauvre fille violée dans une tournante par une meute de salopards. Combien y en a t il de ces pauvres victimes? Et quelle est leur vie, ou ce qui en tient lieu, après ce viol collectif ?

Merci de penser à elles dans ce très beau texte poignant.

Adn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alaindn.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Roulante   Aujourd'hui à 1:52

Revenir en haut Aller en bas
 
Roulante
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cuisine roulante M 38
» Banderole déroulante & Qui sommes-nous ?
» Cuisine roulante
» Roulante et cuisiniers du 1er
» citroen type45 et roulante.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
étoiledefée :: Poésie prose et poésie libre.-
Sauter vers: