étoiledefée

Claire et douce comme la poésie.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LA clairière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jeannette insurgé



Messages : 653
Date d'inscription : 26/05/2008
Age : 72

MessageSujet: LA clairière   Dim 5 Juil - 18:02

LA CLAIRIÈRE






J’avance et je n’en crois pas mes yeux, c’est tellement féérique, dans une clairière très grande.
Sur une mousse verte, lettres nacrées, irisées, aux couleurs pastel, s’entrelacent dans une félicité magique.

Au milieu cela devient lumineux, irréel, fantastiquement doux et chaleureux : on voudrait ne plus bouger. Des mots ruisselant de bonheur se forment de ses lettres.

Oui mais le temps inéluctable me fait avancer, la clarté se fait laiteuse, toujours douce bien sûr, réconfortante mais…

Elle s’opacifie se ternit, et c’est la fin de la clairière !

Commence alors la traversée de la forêt avec ses lettres noueuses, sombres, noires, ricanantes, douloureuses, que faire ??

Je ne veux pas retenir ce genre de lettres, elles sont méchantes, elles sont moches, elles font si mal…et le temps d’un coup passe si lentement alors que je voudrais sortir.

Chercher une sortie fébrilement, désespérément, mais sortir de cette forêt lugubre.

Enfin une lumière… l’espoir ?
Non ! hélas un désert, lumineux peut être mais aride, sec, les lettres sont

desséchées, sans vie, je m’étiole, je me déshydrate, … Au secours !!

Mes lettres ne me regardent même plus, je ne les reconnais plus, mes yeux me brûlent, je ne vois plus mes lettres si jolies, si délicates : que sont- elles devenues ?

Mes oreilles me guident, un léger frémissement, comme un lointain bruit de source.

Il me semble entendre au loin ces lettres pastel tendrement fanées et patinées par le temps, mais préservées par la douceur, m’appeler pour me guider.

Mon corps se redresse, faut-il y croire ? le temps me pousse, mes pieds sont si fatigués.

Toujours avancer, quelle que soit l’usure… faire confiance au temps et aller vers l’avenir

Petites lettres de lumière attendez moi SVP !! je fais tout ce que je peux

jeannette insurgé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pavot rouge



Messages : 2569
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: LA clairière   Lun 6 Juil - 3:04

Même nos pieds usés nous emmènent vers une nouvelle clairière pour y gouter de nouvelles joies, y jouir d'un long répit pour repartir d'un pas tranquille, éternel recommencement avant d'atteindre l'ultime où nous reposerons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nicole chaput



Messages : 1945
Date d'inscription : 08/04/2008
Age : 70
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: LA clairière   Lun 6 Juil - 8:18

Que c'est bien écrit, il y a tellement de vérité et de très beles images. Un plaisir que de te lire..Nicole tendresse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joahna



Messages : 257
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: LA clairière   Lun 6 Juil - 19:18

oui bien joli j'ai beaucoup aimé aussi, bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA clairière   Aujourd'hui à 6:02

Revenir en haut Aller en bas
 
LA clairière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clairière
» AB 832 - Compiègne Clairière de l'Armistice - (Poilu)
» Que ressens Edward pendant la scène de la clairière ?
» Question sur le moment de la clairière.
» Dans La Clairière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
étoiledefée :: Poésie prose et poésie libre.-
Sauter vers: