étoiledefée

Claire et douce comme la poésie.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Envolée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Envolée   Mar 13 Mai - 1:11

Envolée

Sur la ligne mouvante aux frissons de l’écume,
Je déposai mon cœur appelant le repos
Et mes bras déployés, comme ailes de fortune,
Je rafraîchis mon corps loin de ses oripeaux.
Purifiant mon sang par le sel et l’éther,
Je gonflai mes poumons des parfums inconnus
Qui turent les fracas, les complots, viles guerres,
Puis, au chant du ressac, enfin m’envolai, nue.

Mon ombre sur les dunes était saqr troublant
Mais déjà l’ocre sec cédait à mon avance ;
Un pied dans l’océan, Atlas était tremblant
Sous le regard safran d’une lune en balance.
L’écume encor’ déliait sa ligne de blancheur,
Un trait de funambule effilé sur la rive,
L’équilibre évasait sa vague de chaleur
Car je suivais la trace opale sans esquive.

L’azur se fit violine aux souffles alizés,
Un océan cobalt accueillit sur sa moire
Les étoiles d’étain au fond des cieux puisées
Et l’écho de leurs pleurs fut messager d’espoir.
Je traversai la nuit comme on vole en un rêve,
Les palmes qui bruissaient m'étaient pluie de printemps
Et la vague gracieuse en effleurant la grève
Murmurait sa douceur, ô berceuse d’antan.

La cuisse d’une nymphe effeuillant déjà l’aube,
Je délassai le fil sur la rive de sable
Pour les flots du milieu aux dauphins en maraude,
Vers la terre d’attente et l’amour ineffable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Envolée   Mar 13 Mai - 8:57

Bonjour anlor!

"
Les palmes qui bruissaient m'étaient pluie de printemps"

...emerveillé...
Tu sais le langage universel.
Sahajiya.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Envolée   Mer 14 Mai - 13:52

tu as vraiment beaucoup de talent !!!
tu écris vraiment très bien !!!
j'adore
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Envolée   Mer 14 Mai - 20:12

merci, jan et sahajiya,
d'accompagner ce "je" dans son voyage de retour vers la vie
.


sincèrement,
anlor


Dernière édition par anlor le Lun 19 Mai - 7:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Moon Light



Messages : 337
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Envolée   Ven 16 Mai - 6:49

Ton texte me fait un peu penser peut-être bêtement Embarassed à l'éternité par les astres de auguste blanqui.
J'aime que dis je j'adore tes images.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shangaan



Messages : 947
Date d'inscription : 08/04/2008
Age : 80
Localisation : sur les chemins du monde

MessageSujet: Re: Envolée   Ven 16 Mai - 16:24

De retour d'Afrique je tombe sur cette poésie superbe ! Quel talent ma douce, quelle sensualité et peut-être un peu de désespérance ?
ton ami
Shangaan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Envolée   Sam 17 Mai - 10:00

Quelle envolée, quelle traversé, à la magie des mots et des images, l’esprit, comme éclot dans un mirage est emporté, au dessus des flots, poursuivre un beau voyage.
En trois mots, j’ai aimé, Merci Anlor.
Revenir en haut Aller en bas
lilo



Messages : 2152
Date d'inscription : 06/04/2008
Age : 23
Localisation : Dans un temps qui témoigne des temps mais qui n'en parle pas.

MessageSujet: Re: Envolée   Sam 17 Mai - 22:18

Je me suis baignée nue...............funambule..............au dessus de l'océan...
facile!
Un poème -------purifiant.
Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Envolée   Aujourd'hui à 2:24

Revenir en haut Aller en bas
 
Envolée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Envolée d'automne
» La voyelle envolée
» A des âmes envolées/Victor Hugo.
» L'envolée sauvage [Galandon, Laurent & Monin, Arno]
» Envolés.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
étoiledefée :: Poésie prose et poésie libre.-
Sauter vers: