étoiledefée

Claire et douce comme la poésie.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Anti-mythe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Anti-mythe   Lun 2 Juin - 7:49

Homme amorphosé,

Je sais que l’outrage ne passe avec le temps,
Mais je délie pour toi ce joug délictueux.

Qu’au fond de ton esprit demeure cet antan :
Factices origines d'un incertain dieu.

Le réséda toujours bercera chaque lune,
Chaque saison ; que le soleil-Râ passe, ancien
Soufflant Samiel, qu’il s'efface dans ses lacunes.

Lors Toi, debout, sûr, tu marcheras vers ton bien...

Ta liberté d'oser
Revenir en haut Aller en bas
Grégou



Messages : 569
Date d'inscription : 01/08/2008
Age : 35
Localisation : Dans les steppes nordiques françaises

MessageSujet: Re: Anti-mythe   Jeu 7 Aoû - 10:30

Désolé pour mon "incultisme" mais je n'ai pas saisi le passage suivant :

"Le réséda toujours bercera chaque lune,
Chaque saison ; que le soleil-Râ passe, ancien
Soufflant Samiel, qu’il s'efface dans ses lacunes.

Lors Toi, debout, sûr, tu marcheras vers ton bien..."

du coup je ne puis apprécier ton ode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Anti-mythe   Dim 10 Aoû - 18:02

J'aime beaucoup ton Anti-mythe, tu as l'art de trouver les mots qui font rêver et c'est peut être grâce à eux que l'Homme amorphosé sera libre d'oser sa vrai forme.
Bises
Revenir en haut Aller en bas
nicole chaput



Messages : 1945
Date d'inscription : 08/04/2008
Age : 70
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Anti-mythe   Mar 19 Aoû - 1:22

Very Happy Anlor pour cette poésie, des vers nouveaux pour moi, j'admire tes écrits. Okana tendresse... sun sun sun sun sun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gavroche



Messages : 242
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Anti-mythe   Mer 20 Aoû - 19:21

anlor a écrit:
Homme amorphosé,

Je sais que l’outrage ne passe avec le temps,
Mais je délie pour toi ce joug délictueux.

Qu’au fond de ton esprit demeure cet antan :
Factices origines d'un incertain dieu.

Le réséda toujours bercera chaque lune,
Chaque saison ; que le soleil-Râ passe, ancien
Soufflant Samiel, qu’il s'efface dans ses lacunes.

Lors Toi, debout, sûr, tu marcheras vers ton bien...

Ta liberté d'oser

Samiel ou st michel

On dit que l'église de Saint Michel se trouve au dessus d'un gouffre profond. Dans ce gouffre vivait, à l'époque, Iraunsugue ou Erensugue, le dragon qui, lorsqu'il sentait la faim venir, descendait dans les villages et provoquait des hécatombes parmi les gens. C'est pour cela que les gens des alentours décidèrent d'envoyer ou de livrer au dragon une personne par jour, désignée par tirage au sort. Un jour le sort tomba sur une jeune fille. Elle se mit donc à l'entrée de la grotte dans l'attente du monstre. A ces époques le chevalier de Goñi parcourait les montagnes. Il faisait pénitence jusqu'à ce que se rompissent ses entraves de fer, consistant en chaussures et en une grande chaîne en fer qui pendait de sa ceinture. Le diable lui apparut sous l'aspect d'un noble chevalier, il lui dit que s'il voulait rompre son entrave et sa chaîne il devait les frotter contre ses propres excréments.

Il fit ce que le diable lui avait dit et ses chaussures de fer se rompirent, mais pas la chaîne. Le pauvre chevalier ne pouvait plus marcher comme autrefois maintenant qu'il était déchaussé. Il ne lui restait aucun espoir de pouvoir rompre sa chaîne à quelque occasion.

Un jour il passait près du gouffre du dragon. C'est là qu'il vit la jeune fille qui avait été tirée au sort. Il lui demanda:

"Que fais-tu là?"

  • La jeune fille
s'adressa à lui et lui raconta ce qui se passait. Alors, le chevalier renvoya la fille chez elle et se mit lui même à attendre l'arrivée du monstre. Sur ce, le dragon sortit du gouffre et mordit la chaîne que lui tendait le pénitent et, l'avalant, il attira vers lui le chevalier de Goñi. Dans une aussi périlleuse posture celui-ci s'adresse à Saint Michel en s'écriant:

"Saint Michel, on t'appelle depuis le monde".

On dit que dans le ciel une voix se fit entendre et qui disait: "Saint Michel, on t'appelle depuis le monde".

"Seigneur, je n'irai pas sans toi" répondit l'archange Saint Michel et il descendit au mont Aralar, portant Dieu sur sa tête. De son épée affilée il coupa le coup du dragon et par la même occasion, la chaîne du chevalier de Goñi. C'est ainsi que sa pénitence s'acheva pour de bon.


"Saint Michel, on t'appelle depuis le monde".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myosotis



Messages : 158
Date d'inscription : 17/05/2008

MessageSujet: Re: Anti-mythe   Ven 29 Aoû - 3:46

Grégou a écrit:
Désolé pour mon "incultisme" mais je n'ai pas saisi le passage suivant :

"Le réséda toujours bercera chaque lune,
Chaque saison ; que le soleil-Râ passe, ancien
Soufflant Samiel, qu’il s'efface dans ses lacunes.

Lors Toi, debout, sûr, tu marcheras vers ton bien..."

du coup je ne puis apprécier ton ode

Le réséda est de source latine qui veut dire calmer. Sans pouvoir le dire avec des mots, je sens tous le sens profond de ce poème.
Un fort message.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Anti-mythe   Ven 29 Aoû - 8:03

Ce qui me fait sourire, ce matin, c'est que ce poème bizarroïde (Gregou, tu n'es pas inculte) est tout à fait à sa place ici puisque c'est un "à rebours".... j'ai inventé ça un jour sur un texte de Allover (mais le sait-il lui-même) :
on prend un poème, ses mots, ses images et ses sonorités, et on le réécrit en partant de la fin, en essayant d'inverser la vapeur (le sens, le sentiment général).
Celui qui trouvera le poème à partir duquel je suis parti est un chef ! ça m'a demandé un petit effort, de le "démonter" pour le "remonter" dans le sens que je souhaitais Laughing

Merci Myosotis pour l'explication du reseda (plante qui pousse dans le désert, entre autres). je ne m'étais donc pas trompée. et peu importent les mots qu'on ne peut pas dire, l'important est de sentir, en poésie.
Gavroche, je n'avais pas en tête l'analogie avec St Michel ici, juste l'idée de ce vent meurtrier qui souffle dans le désert. Wink
Allover : je pensais bien que l'image de l'homme debout t'intéresserait. merci pour tes mots.
Okana, tu es trop gentille avec tes commentaires, jamais une parole négative, merci à toi !
bises
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Anti-mythe   Ven 29 Aoû - 19:36

Je suis flatté que mes vers t'aient inspiré. J'ai beau chercher, je ne trouve pas ceux qui ont été à l'origine de ton Anti-mythe.
Bises Anlor.
Revenir en haut Aller en bas
Romane



Messages : 257
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: Anti-mythe   Jeu 4 Sep - 1:45

La liberté d'oser est le plus belle des libertés mais souvent l'homme se met ses propres entraves que ce soit par ses idéologies ou sa passivité.
J'ai bien aimé cet anti mythe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anti-mythe   Aujourd'hui à 4:34

Revenir en haut Aller en bas
 
Anti-mythe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Creme visage anti taches ?
» Housse anti-pluie pour ma petite caméra
» [TEST] Protège ecran miroir + Protège écran anti reflet
» [SOFT & TUTO] REMOTE TRACKER: Anti-vol INDISPENSABLE pour nos HTC si précieux ! [Gratuit]
» [News] Barres anti-roulis pour une meilleure tenue de route

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
étoiledefée :: Poésie spéciale.-
Sauter vers: