étoiledefée

Claire et douce comme la poésie.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Je t'aime et t'aimerais à JAMAIS...(1) (2) (3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moon Light



Messages : 337
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Je t'aime et t'aimerais à JAMAIS...(1) (2) (3)   Mar 12 Aoû - 21:05

Notre mère (j'ai un petit frère et une grande soeur) est décédée des suites d'un cancer des ovaires diagnostiqué trop tard…
Depuis toujours nous l'avons entendue se plaindre de douleurs au ventre et pourtant jamais nous n'aurions pensé au cancer (on se dit toujours que ça ne peux nous arriver) si seulement nous avions porter plus d'attentions à ses plaintes et les médecins également pourquoi avoir attendu un symptôme aussi grave avant de prescrire des examens plus poussés???
Car en décembre 2005 ma si petite maman avait le ventre gonflé depuis quelques temps déjà elle pensait même être tombé enceinte (quelle joie ça aurait été) mais non le gonflement été due à l'ascite (liquide dû à une cirrhose ou un cancer). Lorsque notre médecin généraliste à conseillé de faire des examens plus poussés à cause de la présence d'ascite, le soir même avec notre père nous avons cherché sur internet à quoi cela pouvait être dû et là...tout c'est écroulé lorsque le mot cancer est apparu à l'écran : pourquoi? Pourquoi notre mère devait souffrir autant ? elle aimait tout le monde et était aimée de tous...
Dès lors les examens se sont enchainés et le diagnostic est tombé : cancer des ovaires comme nous le redoutions. Les chimio ont débutés maman les supportait bien pas de nausées uniquement une grande fatigue le plus dur été moralement elle qui ne tenait pas en place auparavant déprimait de rester cloué au lit n'ayant plus la force de faire quoi que ce soit...le traitement se poursuivait correctement les médecins avaient même l'air optimistes quand à l'état de santé de maman. L'été approchait à grand pas et avec lui la date de l'opération pour débarrasser maman de cette tumeur qui la rongeait et malheureusement lui mettre une poche (dur coup pour le moral elle n'en pouvait plus). Le mois de Juin est arrivé, l'opération s'est parfaitement déroulée les médecins avaient réussit à enlever la quasi totalité de la tumeur quelques chimio seraient nécessaires encore mais l'avenir semblait se profiler sous un ciel plutôt optimiste...La poche n'était que provisoire 3 mois uniquement et après maman pourrait retrouver un semblant de dignité en reprenant une vie "normale" à la maison auprès de son mari ( exceptionnel papa tu as toujours été là, près d'elle rien n'est plus beau comme preuve d'amour que de respecter ces mots prononcés le jour de votre union : le oui à l'amour éternel quoi qu'il se passe, face à la maladie et jusqu'à ce que la mort vous sépare le 11 octobre 2005 tous ces mots ont pris sens) et de ses enfants, nous avions la maman exemplaire toujours là prête à tout pour ses enfants elle s'est tellement sacrifiée pour nous pourquoi ne pas nous avoir donné le temps de lui rendre tout l'amour qu'elle nous as offert???
Après son opération petit séjour en maison de repos pour reprendre des forces et ré-attaquer les chimios pour terrasser ce cancer. Elle était radieuse ses cheveux repoussaient ( quel déchirement lorsque qu'à ma sortie de douche j'ai vu maman perdre tous ses cheveux si rapidement elle m'a semblé si fragile déjà amaigrie et tellement d'inquiétude et de tristesse dans ses yeux lorsque dans ses mains ses cheveux se retrouvaient par paquets...) Malgré ça maman a toujours été magnifique le foulard lui allait à merveille et son sourire suffisait à la rendre des plus belles.
Avec maman pas besoin d'artifices son sourire maquillait son visage des plus belles couleurs...Pas de répit après la maison de repos transfert direct à l'hôpital pour recommencer les chimio et là...tout à basculer une seule chimio à suffit pour installer un cercle viscieux qui l'aura finalement emporté...
Tout cela car après cette chimio l'infirmière ne lui a pas faite l'injection de globules blancs assez rapidement.
Maman a donc eu le temps de contracter un virus qui a failli nous l'enlever mais elle ne s'est pas laisser abattre elle a remonter la pente et s'est battue pour ne pas laisser un simple virus la priver à jamais des siens. Mais malgré toute sa motivation le virus l'avait affaiblie de manière irréversible plus question de chimio elle ne les supporterait pas (ce qui laisse le temps à la maladie d'évoluer).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moon Light



Messages : 337
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Je t'aime et t'aimerais à JAMAIS...(1) (2) (3)   Mar 12 Aoû - 21:06

(2)
). Nous avons tenter de lui faire reprendre du poids par tous les moyens pour que l'opération pour enlever la poche se fasse dans le respect du délai prévu initialement c'est à dire en Août malheureusement cette foutue poche ne permet en rien au patient de reprendre du poids la moindre chose avalée passée directement dans la poche...L'opération fût reportée à deux reprises puis en Septembre le grand jour été enfin arrivé le transfert à l'autre hôpital pour la chirurgie maman part dans l'ambulance avec papa à ses côtés mais le trajet se passe très mal à peine 5 min après avoir démarrer maman fait des convulsions dans l'ambulance et est admise d'urgence en réanimation à l'hôpital de départ. Inquiétude, pourquoi à t-elle fait des convulsions? le cerveau est-il touché??? Soulagement, d'après les médecins et suite au scanner non. Ils en concluent donc que maman à sûrement été submergée par le stress et l'angoisse de l'opération prévue. Mais désormais maman ne sera plus jamais pareille, des absences d'esprits apparaissent, la morphine l'a met dans un état de fatigue extrême, elle n'est plus avec nous que par moments ponctuels de lucidité....Quelques jours plus tard nouvelle tentative de transfert pour rejoindre l'hôpital où doit avoir lieu l'opération et là maman recommence à angoisser au moment de monter dans le brancard des ambulancier, elle pleure c'est si dur de voir sa maman pleurer et avoir peur comme cela on se sent tellement impuissant!!! Le medecin lui met un tranquilisant dans la perf' je l'accompagne dans l'ambulance le trajet se déroule parfaitement, maman est endormie comme un ange à l'arrière elle me paraît si fragile pourquoi le destin lui réserve un tel sort??? Arrivée aux service des urgences pour la nuit, maman à toujours quelques absences et à de très fortes douleurs au ventre. Elle passera la nuit à vomir ; aucun repos pour elle. Le jour de l'opération est arrivée maman est descendue au bloc mais elle sera vite remontée toujours avec sa poche…c'est trop tard le médecin à voulu pratiquer l'opération mais impossible la tumeur s'est propagée maman a tous les intestins collés on ne peux retirer la masse cancéreuse car celle ci est trop étendue, et de plus cela fragiliserai les tissus de ses organes c'est donc impossible, comme la chimio comme la guérison...
Les médecins nous disent que le traitement ne sera plus qu'un traitement de confort pour maman pour ne pas qu'elle souffre plus. Papa ne veut pas d'acharnement thérapeutique car c'est vrai : comment supporter de voir les être que l'on aime le plus au monde souffrir tant et si injustement??? Désormais il faut attendre mais comment se faire à l'idée que l'on attend ça : la mort c'est si horrible de regarder sa mère en face, de la voir souffrir et de se dire que plus jamais on ne la reverra car même si les médecins ne nous parlent pas de date fixe ils nous donnent des délais et nous savons que nous n'aurons plus jamais notre maman d'ici quelques mois. Quelle douleur, la famille est décimée maman est notre pilier notre raison de vivre à tous et nous allons nous l'enlever c'est si injuste!!!! Quelques semaines se passent, une nuit le téléphone sonne : là la peur et la douleur m'envahissent : c'est papa je à 200km de l'hôpital il me conseille de venir très rapidement car maman ne va pas bien du tout. A 6h00 du matin nous partons donc (avec mon ami) en direction de l'hôpital à mon arrivée je cours dans la chambre de maman et je ne peux m'empêcher de crier lorsque je la vois j'ai eu si peur qu'elle soit partie papa me demande de ne pas crier comme ça maman n'est pas bien du tout elle ne respire pas correctement elle à donc de l'oxygène en complément et les doses de morphines ont été considérablement augmentées ce qui explique l'état léthargique dans lequel elle se trouve...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moon Light



Messages : 337
Date d'inscription : 20/04/2008

MessageSujet: Re: Je t'aime et t'aimerais à JAMAIS...(1) (2) (3)   Mar 12 Aoû - 21:08

(3)
Parfois elle revient avec nous, nous dit qu'elle nous aime et puis surtout elle continue de parler de Noël, elle nous explique à ma soeur et moi les bon petits plats qu'elle veut nous concocter pour les fêtes elle est tellement vivante dans ces moments là alors comment ne pas espérer un miracle??? et puis elle repart dans son sommeil elle nous semble d'un coup si lointaine c'est horrible cet effet de yoyo nous passons d'un extrême à l'autre en l'espace de quelques minutes....Les médecins nous précise que maman va mourir dans la semaine sûrement même avant comment croire à cela??? Nous restons donc tous les soir à ses cotés, papa dort toutes les nuits près d'elle pour ne pas qu'elle soit 1 seconde seule...La famille se succède à son chevet, le prêtre vient lui donner le sacrement des malades et là miracle de la nature maman trouve la force de faire son signe de croix et faire sa prière avec nous tous réunis elle nous engueule même car nous pleurons, elle ordonnera même à une amie de la famille : "arrête de pleurer" c'est tout elle, nous ne pouvons nous résoudre à la laisser partir pas si tôt, pas en souffrant autant...Elle tient à dire aurevoir à tous, son frère est venu d'urgence de l'étranger pour être à ses côtés : maman la serré fort dans ses bras et lui a dit qu'elle l'aimait. Une semaine est désormais passée et pour ma part l'espoir de garder maman vivante auprès de nous ne s'est jamais envolé encore plus quand les médecins nous disent qu'elle ne tiendra pas le coup 1 semaine et qu'elle prouve à tout le monde le contraire. Le 11 octobre 2005 je vais chez un magnétiseur avec une photo de maman pour l'ultime et dernière chance de la voir guérir je rejoins l'hôpital par la suite, le ciel à une couleur spéciale, je le fais remarquer à maman dans l'espoir qu'elle me réponde un simple échange avec elle me comblerait. Vers 8h00 mon petit frère téléphone sur le portable de mon père il est resté à la maison avec les grands parents car il avait école aujourd'hui...Maman prend le téléphone et parle à son bébé (ils étaient si proches, c'est si dur d'imaginer que si jeune il ne vivra plus de moments de complicité avec sa maman...) elle lui dit : je t'aime raccroche le téléphone. Quelques minutes plus tard maman à envie d'un thé quelle joie de la voir réclamer quelque chose qui lui fait envie. Ma grande soeur lui amène donc. Les yeux de maman brillent de bonheur depuis le temps qu'elle n'avait pas eu le bon goût des choses qu'elle aime. La voir savourer son thé est un pur bonheur..Mais ce bonheur aura été le dernier, quelques minutes plus tard maman est prise de gros vomissements tous le monde panique, elle regarde mon père l'air de dire : "arrête de paniquer, ca va aller" ma soeur et moi sortons de la chambre la scène est insupportable nous laissons donc les infirmiers et aides soignants seuls avec papa...Quelques minutes plus tard je retourne dans la chambre récupérer le téléphone de ma grande soeur maman a beaucoup de mal a respirer je crois qu'elle est partie lorsque je demande au médecin si maman est morte sa réponse me révolte: "non mais elle va mourir!" aucun tact , je garderais à jamais cette phrase dans mon esprit...Je ressors de la chambre, rejoint ma soeur quand 2 minutes plus tard mon père nous rejoint et nous annonce que c'est fini...Les larmes ne viennent pas, je ne réalisent pas et pourquoi suis je sorti de la chambre??? Maman est partie sans même que je sois auprès d'elle pour lui témoigner tout mon amour...
C'est ainsi que le 11 octobre 2005 un ange a rejoint les cieux, maman ne s'est jamais avouée vaincue, elle fût extrêmement courageuse.
Pour toi maman en ta mémoire.
Je t'aime et t'aimerais à JAMAIS...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
douceur1



Messages : 560
Date d'inscription : 29/06/2008
Age : 62

MessageSujet: Re: Je t'aime et t'aimerais à JAMAIS...(1) (2) (3)   Jeu 14 Aoû - 2:27

quelle triste histoire
une dure réalité

je suis avec toi
moi J,ai perdu ma mère aussi
et le deuil apres 4 ans n,est pas facile


toute mon amitié amour amour amour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grégou



Messages : 569
Date d'inscription : 01/08/2008
Age : 35
Localisation : Dans les steppes nordiques françaises

MessageSujet: Re: Je t'aime et t'aimerais à JAMAIS...(1) (2) (3)   Jeu 14 Aoû - 7:26

Quelle tristesse, cela me touche en plein coeur !
Ma compassion la plus sincère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeannette insurgé



Messages : 653
Date d'inscription : 26/05/2008
Age : 72

MessageSujet: Re: Je t'aime et t'aimerais à JAMAIS...(1) (2) (3)   Jeu 14 Aoû - 7:58

tu ne peux imaginer a quel point je comprend ta peine , ta souffrance et ta révolte....

je vais te dire quelque chose, j'espère ne pas te froisser, ce que je t'écris là... jamais je ne l'ai écrit

les médecins...... je suis aller deux fois porter plainte au conseil de l'ordre( je précise, pas pour demander de l'argent , non pour demander un changement de certains comportement)

d'un autre côté, vois par toi même, comment nous somme abbatus par le douleur ce ceux que nous voyaon partir.... crois tu vriamant qu'il pourrais tenir le coup en s'impliquant totalemenT????

mais comme toi je n'ai pas pardonné certaine chose!

le magnétisme...... il existe, il soulage, des fois il y a des rémissions spectaculaire...

seulement voilà, le destin est là..... ce que peux faire la magnétisme , et pourrais faire la médecine , c'est de penser a soulager et aider le malade

lorsque l'heure est là.... personne ne peut aller contre,regarde un avion tombe ... et il y a 1 survivant???

comme disait les anciens son heure n'etait pas venue

grace a ta démarche tu as peut être participer a ce que ta maman voit adoucie ses derniers instants...

par contre le plus grand bonheur que tu puisse lui faire..... je partage les opinions de lilo...

c'est d'être heureuse! parle lui, dis lui maman , regarde grace a l'amour que tu m'a donnée j'arrive faire ce que tu auris voulue me voir faire

crois moi elle t'aidera

je te dis ce que je pense ce que je ressens, mais tu es libre de ne pas être d'accord

ce que tu as écrit là est merveilleux, lorsque j'aurais passé la porte, si un de mes enfant écrivait cela, je serais ravie de son amour....... mais tellement triste de sa souffrance...

pour une maman, qui a du partir contre son gré car l'heure était là, voir souffrire ses enfants a cause de cela c'est terrible!

je t'embrasse de tout mon coeur de maman amour amour

jeannette

ps : comme tu le sais surment je suis dyslexique, je ne me rleie pas, je suis trèes émue, alors pardonne moi si il a des lettres qui se sont croisés kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doC-annibaL



Messages : 528
Date d'inscription : 17/04/2008
Age : 25

MessageSujet: Re: Je t'aime et t'aimerais à JAMAIS...(1) (2) (3)   Ven 15 Aoû - 3:19

émouvant, petite soeurette, courage sun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allegro



Messages : 264
Date d'inscription : 17/05/2008

MessageSujet: Re: Je t'aime et t'aimerais à JAMAIS...(1) (2) (3)   Sam 16 Aoû - 9:52

Que de douleurs endurées. Ceux qui ont connu l'attente de la guérison d'un proche connaissent ton angoisse et ta peine. Amitiés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nicole chaput



Messages : 1945
Date d'inscription : 08/04/2008
Age : 70
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Je t'aime et t'aimerais à JAMAIS...(1) (2) (3)   Dim 17 Aoû - 4:30

Je suis avec toi de tout mon coeur, j'ai connu la même maladie et ma mère est décédée de la même maladie et je m'ennuie toujours d'elle. Prends soin de toi car elle est ton ange qui veille sur toi...
Amitié. Okana tendresse...xx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tonyves



Messages : 1597
Date d'inscription : 16/06/2008
Age : 59
Localisation : Calvados Normandie

MessageSujet: Re: Je t'aime et t'aimerais à JAMAIS...(1) (2) (3)   Dim 17 Aoû - 21:56

Difficile de lire ce texte que de durs souvenirs reviennent à mon esprit
j'avoue j'ai pleuré à cette lecture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilo



Messages : 2152
Date d'inscription : 06/04/2008
Age : 23
Localisation : Dans un temps qui témoigne des temps mais qui n'en parle pas.

MessageSujet: Re: Je t'aime et t'aimerais à JAMAIS...(1) (2) (3)   Jeu 5 Fév - 14:02

Que c'est triste! Que c'est puissant et surtout que d'amour!!
Je suis touchée au fond des tripes.

amour amour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shangaan



Messages : 947
Date d'inscription : 08/04/2008
Age : 80
Localisation : sur les chemins du monde

MessageSujet: Re: Je t'aime et t'aimerais à JAMAIS...(1) (2) (3)   Lun 23 Mar - 17:33

Ce témoignage m'a vraiment bouleversé, que de souffrances inutiles ! La vie n'est qu'un passage bien sûr mais voir partir les siens est une terrible épreuve.
je t'embrasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je t'aime et t'aimerais à JAMAIS...(1) (2) (3)   Aujourd'hui à 12:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Je t'aime et t'aimerais à JAMAIS...(1) (2) (3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je t'aime et t'aimerais à JAMAIS...(1) (2) (3)
» J'aimais, j'aime et j'aimerais...
» [Moriconi, martine] En finit-on jamais d'aimer ceux que l'on aime?
» Films jamais sortis de SRK?
» « Celui qui n'ose pas regarder le soleil en face ne sera jamais une étoile. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
étoiledefée :: Nouvelles.-
Sauter vers: